Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Published by degavroche

Distance ; 111km – Montée : 4770m

Ce matin les brumes se dissipent sur le vall de Lord. J’oblige Ainoha à se réveiller plus tôt que de coutume. C’est qu’elle veut prendre une photo de mon départ avec mon drôle d’engin. La veille mon hôtesse a essayé de le monter, mais sans succès. C’est un animal qui ne se laisse pas apprivoiser facilement, le Seiran.

La bise, une photo, non deux, et c’est parti dans le froid. Cap à l’Ouest. Le vent est faible et le soleil m’oblige à quitter les manches longues et le collant au bout de 4km de montée. Je prends une petite collation car déjà la faim me tenaille

En 50 minutes j’atteins le coll de Jou où je dois vite remettre des manches et un coupe-vent. Des nuages un peu trop gris surgissent de derrière la montagne et je prends ma première douche de la journée.

La route est belle et les véhicules plutôt rares. Montées et descentes se succèdent à un rythme régulier. On n’a pas le temps de s’ennuyer avec des paysages pareils, mais mieux vaut ne pas les contempler trop longtemps, au risque de manquer un virage.

Dans la spectaculaire descente du coll de Boix, je regarde les rochers qui surplombent la gorge d’Alinyá et je ne vois pas le petit caillou qui vient perforer mon pneu avant. C’est la première crevaison du voyage. Le temps est de nouveau ensoleillé et le coin est idyllique. La réparation est presque agréable.

Arrivé à Coll de Nargó, je trouve un garage où je peux refaire la pression de mon pneu avant, pour entreprendre ensuite la montée de plus d’une heure au Coll de Bóxiols. Je trouve des zèbres sur la route avant de passer le coll de Faidella vers 14h pour entamer la redescente vers Tremp, non sans essuyer une averse de courte durée mais intense.

Le soleil m’accompagne de nouveau après 15h pour entrer dans Tremp où je trouve sans trop de problème la rue où habite Albert. C’est un cycliste qui m’accompagne à la bonne adresse. Il connaît bien Albert pour avoir été un de ses professeurs de collège.

Mon hôte pensait que j’arrivais le lendemain. Il n’est pas chez lui, alors j’en profite pour visiter le quartier. Mon vélo fait sensation dans les ruelles pavées du centre. Je parviens à joindre Albert qui profite d’une pause de son cours d’informatique pour venir m’ouvrir sa porte. La montée du vélo dans la cage d’escalier très étroite est épique. Albert me laisse m’installer dans son appartement. Je prends une douche froide, car il semble qu’il ait oublié de remettre en route le chauffe-eau.

A son retour il fait tourner une machine en y incluant mon linge du jour. Nous avons le temps de faire une visite expresse (en voiture) des alentours de la ville avant d’aller faire les courses et de préparer le repas du soir. Ce sera une poêlée de légumes avec des hamburgers de poulet, du vin et du fromage.

Après avoir chargé les cartes numériques sur la tablette, je tombe de sommeil : le canapé et mon sac de couchage m’accueillent à bras ouverts. Je passe une bonne nuit.

Sant Llorenç de Morunys - Tremp
To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post